Miami Queer Scene Faire des vagues dans la vie nocturne de la ville

glisser le maquillage

Glisser le maquillage

drag queen mains

Belle drag queen

drôle Scene vie nocturne

Queer Scene Vie nocturne

  • Partager

Toute personne qui fait partie du pédé de Miami Scene n'hésitera pas à vous dire que si la communauté queer de Miami est tout sauf nouvelle, les dernières années l'ont certainement prospérée et dépassée toutes les attentes. Aujourd’hui, le sous-sol de la ville s’anime en vibrant, unique en son genre. KIND contributions de la communauté homosexuelle, défiant toute attente et ouvrant les portes à une nouvelle KIND de la vie nocturne où chacun peut trouver sa place.

Changements dans la communauté LGBTQ de Miami

Au cours des années 80 et 90, South Beach est devenu une sorte de Mecque gay, ornant le grand écran dans des films comme celui de Robin Williams La cage à oiseaux . Le coloris pastel et les plages de sable fin sont peut-être restés les mêmes, mais South Beach commencé à voir des changements dans la communauté LGBTQ, avec son expansion sur la voie navigable intra-côtière du continent de Miami.

"Au moment où je suis arrivé ici (en 1989 ), Miami Beach était calme, sauf pour quelques boîtes de nuit et galeries ", explique Danilo de la Torre, connu par beaucoup dans le queer and drag Scene comme "Adora". Torre dit: «Les gens se sont sentis un KIND de la liberté d'expression. Ils se sentaient comme s'ils n'avaient rien à prouver et personne à impressionner - ils pourraient être totalement eux-mêmes. "

Un queer Scene qui accueille tous

Il s’est avéré que cette attitude ouverte était exactement ce qui était nécessaire pour susciter un changement subtil mais sismique dans le quartier étrange de Miami. Scene , le nourrir dans le monde souterrain unique et prospère qu’il est aujourd’hui.

Alors que Miami acceptait depuis longtemps la communauté gay, de nombreuses personnes locales homosexuelles et non conformes au genre avaient du mal à trouver la compréhension dans le courant dominant. Pendant des années, ils avaient choisi d'abandonner Miami pour des villes comme San Francisco, New York et Los Angeles. Mais ensuite, il semblait que de plus en plus de gens choisissaient de rester plutôt que de partir, décidant de créer leur propre communauté à Miami où l'expression de soi, sous quelque forme que ce soit, serait la bienvenue.

Maintenant, le pédé de Miami Scene est devenu un endroit où tout le monde est le bienvenu, en particulier les personnes qui ont déjà eu l’impression de ne pas s’intégrer dans des espaces gays plus traditionnels. Un nombre croissant de boîtes de nuit, de lieux de spectacle et d'interprètes ont insufflé une nouvelle vie à la vie nocturne de la ville, repoussant les limites traditionnelles en matière de performance, de musique, d'art et de mode. Il a évolué pour devenir un refuge créatif pour une communauté diversifiée de personnes non conformistes queer et de genre, accueillant la communauté transgenre, différents types de corps et les personnes de couleur à bras ouverts.

Remodeler la communauté queer de Miami

Jupiter Velvet, interprète trans-femme qui défie fièrement toutes les attentes de ce à quoi devrait ressembler un transgenre, devrait: Scene - et un gratuit Scene que nous avons créé pour nous-mêmes. " Refusant d’adhérer à l’idée qu’elle devrait essayer de paraître comme une femme cisgenre, Jupiter déclare: «On me dit tout le temps: «Pourquoi ne te rases-tu pas? Je ne comprends pas ce que tu fais. Si c'est votre façon de penser, alors ce n'est pas un espace pour vous. Vous pouvez définir vos propres normes de beauté et vos propres règles, et vous pouvez les enfreindre si vous le souhaitez. "

Ce qui a commencé par quelques performances expérimentales s'est progressivement transformé en un queer florissant Scene à Miami, avec une poignée d'événements queer réguliers comme Dollhouse présente au Churchill's Pub et Gramps «Double chaume . Lors de ces événements et d'autres événements similaires, le genre est ouvert à l'expérimentation - et la créativité, la passion et le respect ne sont pas seulement encouragés, ils sont attendus.

Quand De la Torre arrive à Miami à la fin des années 80, ses performances en tant que Adora s'inspirent de la culture club-kids de New York plutôt que de la culture de la féminité hyper-féminine que Miami accueillait à cette époque. Comme le dit de la Torre, le fait d’avoir porté ce style à Miami a peut-être d'abord fait sourciller, mais il a finalement été accepté avec ses amis. Scene . "Nous n'avions aucune idée que nous étions en train de créer une tendance ou d'être bizarres", a déclaré de la Torre. "Nous faisions juste ce qui était amusant et ce que nous voulions faire."

Aujourd'hui, la ville a ouvert ses bras à la communauté clandestine, où tout est permis. Comme Christian Acevedo, un artiste transgenre, explique: «Peu importe votre orientation sexuelle ou votre identité de genre, vous êtes accepté. Tu veux Express toi même. Les gens vont apprécier ça. C’est cette ouverture, ce sens de l’accueil et ce désir indéniable de vivre librement qui continueront sans aucun doute à propulser le pédé de Miami. Scene à de nouvelles hauteurs colorées.

Lire la suite:

Little Haiti queer Scene
Art, communauté et culture transgenres à Miami
L'initié local lesbienne
Guide de l’évènement gay de Miami pour chaque jour de la semaine

Choses à faire à proximité

Sélectionner une catégorie

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software